Alex Ozon – Bepox 990

Alex Ozon

Alex Ozon nous explique pourquoi il part sur la Cap-Martinique :

De mes 6 ans à mes 11 ans, je suis trimballé avec mon frère jumeau sur un beau voilier pour un tour du monde... ça laisse forcément des traces... j’ai eu la chance d’habiter à 800m de la mer quand j’étais ado. Mes grands parents étaient ostréiculteurs d’un côté et restaurateur de fruits de mer de l’autre. De plus je surfe depuis l’adolescence, pour dire que j’aime la mer, l’océan, je serai malheureux loin de la mer.

La vie a fait que j’ai pu acquérir un p’tit voilier... devenu plus grand, jusqu’à une aventure magique sur mon Team2Choc où je progresserais et me lancerais en solitaire dans l’aventure Transquadra avec tous mes potes... Au final, rien n’a été simple mais l’issue improbable. Entre-temps je me suis fait embarqué sur un SunFast 3200 de Daniel Andrieu où on m’a fait confiance et laissé carte blanche pour « m’exprimer » au sens propre comme au sens figuré, puis sur un Sunfast 3600

Plusieurs succès sur de grandes courses...

Aujourd’hui, on me croît capable d’aller vite sur un SunFast 3300, du coup je me retrouve sur le 1er de la série Sapristi ! pour aller batailler contre toute une horde de furieux du winch.

C’est un beau challenge, et j’avoue que ça me plaît bien... sur un support avec du tempérament que l’on ne maîtrise pas entièrement... tout reste à découvrir sur son potentiel, et j’ai cru voir qu’il en a sous le capot le coco...

La Cap-Martinique, par la force des choses, est envisageable dans mon calendrier... tous les potes y vont, et c’est l’occasion de retourner sur l’Atlantique surfer non stop... donc évidemment que je suis séduit et tenté. 3 semaines en solo à donf, pour finir au soleil de la Martinique, y’a pire, non ???

Bien sûr, hors de question d’y aller pour faire de la figuration, l’objectif est d’arriver le plus vite possible dans la baie de Fort de France sur des surfs interminables... Et de laisser le plus de concurrents possibles dans mon sillage... le parcours est assez simple... Cap sur la Martinique en naviguant sans regret, proprement et le plus vite possible sur 2 safrans

PARTAGER

Trophée Estuaire Rose

Le Trophée Estuaire Rose est né de la disparition de Margot, 10 ans, qui s’est battue sans relâche contre le cancer.
De cette bataille, du soutien d’associations de parents, de lutte contre le cancer….. et de notre passion pour la voile et la régate, le Trophée Estuaire Rose a vu le jour quelques semaines après son envol. Nous voulions sensibiliser mais aussi aider financièrement ceux qui nous ont soutenu pendant la maladie (Les blouses roses de l’hôpital des enfants, Parentr’aide, le Point Rose, la Ligue Contre le Cancer….)
Nous avons créé cet événement sportif et caritatif qui permet de sensibiliser et de fédérer les régatiers de l’Estuaire de la Gironde et au delà à cette lutte contre les cancers. Cette régate réunit le temps d’un week-end, 35 voiliers et leurs équipages, soit près de 150 régatiers (de la Charente Maritime, de Gironde, jusqu’aux Landes) tout de rose vêtus qui, non seulement, viennent livrer bataille sur l’eau mais aussi se font les ambassadeurs de la lutte contre le cancer à travers leurs dons et présences.
Cette régate est aussi l’unique occasion de faire découvrir le monde de la voile à des personnes atteintes de cancer, en traitement ou en rémission, qui sont embarquées sur nos voiliers. Leurs sourires, leurs témoignages, leur envie de revenir sont autant de signes qui nous confortent dans notre action.
Le Trophée Estuaire Rose se veut être la continuité de la bataille d’une petite fille portée par les régatiers sur toutes les mers et océans.

PARTAGER

+ de concurrents

  • SOLO

    Concurrents

    Hervé Aubry

    Hervé Aubry est bien connu dans le monde de la voile. Ce guérandais a une belle expérience nautique ! Ancien sportif de haut niveau, Hervé, chef d’entreprise, coach et consultant dans le civil, es…

    Cause soutenue

    Des pieds et des mains

    Créée en 2005 par le navigateur Damien Seguin, né sans main gauche, Des Pieds et Des Mains a pour objectif de « faire voler en éclats les préjugés sur le handicap par une pratique mixte de la…

  • SOLO

    Concurrents

    Régis Vian

    Régis, Chef d’Entreprise au Mans et jeune quinquagénaire, fait partie de ceux qui ne renoncent pas ! Lors de la première édition de la Cap-Martinique il gagnera le surnom amical de McGyver pour av…

    Cause soutenue

    Ecole Jules Verne du Mans

    Cohérent dans sa volonté de conserver à son entreprise un ancrage local fort , Régis soutient l’école Jules Verne de sa ville, Le Mans.

    Cette école est membre du réseau Espérance…

  • DUO

    Concurrents

    Harold Baseden

    Thaïs Cathelineau

    Harold Baseden et Thaïs Cathelineau sont ensemble dans la vie comme sur leur bateau. A terre, ces deux-là sont des entrepreneurs bien connus du monde nautique : lui partage son temps entre Mer Concept…

    Cause soutenue

    Vaincre la Muscoviscidose

    Depuis 1965, l’association Vaincre la Mucoviscidose mène un combat sans relâche contre cette maladie, encore incurable, qui touche 7 500 enfants et adultes en France. Leur qualité de vie est for…

  • SOLO

    Concurrents

    Régis Vian

    Régis, Chef d’Entreprise au Mans et jeune quinquagénaire, fait partie de ceux qui ne renoncent pas ! Lors de la première édition de la Cap-Martinique il gagnera le surnom amical de McGyver pour av…

    Cause soutenue

    Ecole Jules Verne du Mans

    Cohérent dans sa volonté de conserver à son entreprise un ancrage local fort , Régis soutient l’école Jules Verne de sa ville, Le Mans.

    Cette école est membre du réseau Espérance…