#82 - Solo - Pogo 30

Pascal Coret

pcoret

Pascal Coret, 56 ans, gérant de portefeuille en région parisienne aime les grands espaces naturels ! Autrefois fanatique de montagne, et des sports qu’on y pratique, quelques soucis ligamentaires l’ont fait devenir fan de mer parce que comme il le dit “le bateau est finalement l’un des rares sports où on est souvent assis et ainsi j’aurai passé sa vie sur l’eau : neige et glace puis liquide et salée !”.


Il suit la célébre filière des Glénan : stages, monitorat, encadrement, avant d’acheter son propre bateau et d’enchainer sur des courses au large (pornic-baiona, transquadra), en “solo par goût du challenge et parce que tout le monde ne partage pas mes goûts musicaux !” ajoute-t-il .


Parti sur la dernière Transquadra, il est obligé de faire rapidement demi-tour, et s’inscrit sur la Cap-Martinique, attiré par la “traversée one-shot, pure et simple”... avec une grosse envie de revanche sur le sort et regonflé à bloc !

Pascal Coret soutient "CDC Développement Solidaire" !

 

Depuis trente-cinq ans CDC Développement solidaire soutient des projets de développement à l’international, au profit des populations les plus démunies : construction d’écoles, d’hôpitaux et de centres de santé, installation de puits et de réseaux d’eau potable, création de maraîchages, développement de ressources durables et de coopératives agricoles…

Cette association, créée et animée par des collaborateurs du groupe Caisse des Dépôts, intervient ainsi dans 45 pays, et a déjà financé, depuis sa création, près de 340 projets. 


Pascal Coret travaille à la Caisse des Dépôts ; c’est donc tout naturellement qu’il a choisi de soutenir l’association « maison ». « Quand un groupe de collègues met en commun son énergie, ses capacités, ses talents à faire éclore des projets de développement international ; quand en 35 ans d’activité ils ont aidé plusieurs centaines de milliers de personnes de par le monde en mobilisant près de 3,5 M€ ; quand vous avez la possibilité d’apporter simplement une pierre à l’édifice en offrant à l’association une visibilité accrue et une opportunité supplémentaire de lever des fonds, on ne fait ni une ni deux et on répond présent ! »