#8 - Duo - Figaro 2

Corentin Bernard

Corentin-Bernard

Tanguy Bernard

Tanguy-Bernard

Assez tôt, nous avons commencé à naviguer en Bretagne sud, entre Concarneau et les Glénans.

Nous y avons appris les cailloux, les courants, l’eau froide et le temps variable !

Après balades et croisières, le first class 8 familial nous tira assez naturellement vers la régate. Au début pour l’ambiance et petit à petit aussi pour la compétition !

Nous ne sommes pas des grands fans des parcours bananes, plus à la recherche de jolis plans d’eau, quelle que soit la monture.

Nous avons couru du pays basque à la Manche avec des passages en Méditerranée, et petit à petit l’idée de traverser l’Atlantique nous a séduit.

La transat Cap-Martinique est l’occasion rêvée d’apprendre encore,
de se faire une belle préparation et de courir une grande course au large.

Corentin Bernard

Corentin-Bernard

Tanguy Bernard

Tanguy-Bernard

Assez tôt, nous avons commencé à naviguer en Bretagne sud, entre Concarneau et les Glénans.

Nous y avons appris les cailloux, les courants, l’eau froide et le temps variable !

Après balades et croisières, le first class 8 familial nous tira assez naturellement vers la régate. Au début pour l’ambiance et petit à petit aussi pour la compétition !

Nous ne sommes pas des grands fans des parcours bananes, plus à la recherche de jolis plans d’eau, quelle que soit la monture.

Nous avons couru du pays basque à la Manche avec des passages en Méditerranée, et petit à petit l’idée de traverser l’Atlantique nous a séduit.

La transat Cap-Martinique est l’occasion rêvée d’apprendre encore, de se faire une belle préparation et de courir une grande course au large.